UN VIOLON DANS LA NUIT

(Un violín en la noche)

(Violino tzigano)

 

 

Dans la nuit un violon joue presqu'en sourdine

Pour nous seuls, sa mélodie tendre et câline,

Elle nous dit l'espoir d'aimer, la joie de vivre

Tous les deux sous le ciel clair écoutons-la,

Doucement elle nous prend et nous énivre

Viens ce soir la murmurer entre mes bras.

 

Chante, chante pour moi

Dans cette nuit de rêve,

Blottie tout près de toi,

La douceur de ta voix

Vient bercer mon émoi.

Chante, chante pour moi

Quand ta chanson s'élève,

Tout paraît à mes yeux,

Plus beau, plus merveilleux

Dans cette nuit de rêve.

 

Tu partis et depuis lors, partout je traîne

Le fardeau de mon chagrin et de mes peines,

Malgré tout, il faut toujours que je revienne

Retrouver les souvenirs des jours enfuis,

Mais ce soir, comme un parfum des joies anciennes

Un violon rejoue cet air qui me poursuit.

 

Chante, chante pour moi

Dans cette nuit de rêve,

La douceur d'une voix,

Vient bercer mon émoi

Calmer mon désarroi.

Chante, chante pour moi

Pendant ces heures brèves,

Lentement dans mon Coeur,

Refleurit le bonheur

Dans cette nuit de rêve.

 

Chante, chante pour moi

Pendant ces heures brèves,

Lentement dans mon Coeur,

Refleurit le bonheur

Dans cette nuit de rêve.

 

Letra : Cesare Andrea Bixio y Bruno Cherubini

Música : Cesare Andrea Bixio

Versión en francés: Marc Cab y Henri Varna

 

Grabado por Tino Rossi con el acompañamiento de la orquesta de Marcel Cariven. (sello Columbia DF 1817, 1935)

Grabado por la orquesta de Mario Melfi con la voz de Marcelle Bordás.

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=RV6GX1oeogA

 

 

(colaboración enviada (letra y grabación) desde Alemania por el amigo “Diego de Tenerife” (Dietmar Willmeroth). 08-2012)

 

 

 

AtrásMenú Principal